Tag: New York

Chez Timberland, il n’y a plus de paniers physiques, vous faites votre shopping avec un iPad.

IMG_1669

Afin de créer une nouvelle connexion avec les produits, Timberland équipe en effet les clients de tablettes qui permettent de communiquer avec les produits équipés de tags NFC et de Beacon.

IMG_1670

Vous ‘scannez” un produit et vous pouvez alors voir une liste de couleurs ou de styles pour le produit qui vous intéresse.

Vous pouvez faire votre shopping en créant une liste de produits qui vous intéressent en magasin et recevoir des recommandations sur ce que vous avez ajouté à votre liste.
L’opération a été montée en coopération avec CloudTag.

FacebookTwitterLinkedInPinterestShare

Le NY Auto Show se tient actuellement à  New York au sein du Javits Center. Nous ne parlerons pas ici des voitures présentées en elle-mêmes, mais plutôt des moyens de les mettre en avant dans un salon comme celui-ci.

Petit coup d’oeil sur la dernière Jaguar et ensuite on passe aux choses sérieuses.

Jaguar

Comme vous pouvez vous en douter, les réseaux sociaux sont présents. Chaque marque veut mettre en avant ses produits et encourage les visiteurs à  Twitter, Instagramer, Snapchater ou Facebooker en utilisant les Hashtags appropriés.

social autoshow

Ford va plus loin que les autres en installant son centre de surveillance des réseaux sociaux sur son stand, avec des présentations en direct toutes les heures.
social autoshow 2

 

L’autre tendance est la voiture “Hub” de communication.
La voiture connectée tout le monde en parle, mais on la voit aussi sur ce salon. Le véhicule devient en effet un hub d’applications comme le montre Lexus.
hub car

Chez Volkswagen, la voiture connectée s’appelle la Budd-e
hub 2

Mais le grand vainqueur du salon est bien la réalité virtuelle. Les marques l’utilisent pour tester une voiture, découvrir l’intérieur d’un véhicule ou pour tester les réactions d’un conducteur au volant.
VR 2

A 4 pourquoi pas on se tenant la main!
VR 1

Mettre un jeune conducteur en situation.
vr 3

Ce n’était pas la meilleure édition du salon de l’auto de NY, mais elle a au moins permit de voir l’étendue de ce que l’on pouvait faire avec la réalité virtuelle.

Ce Samedi à New York, Uber est devenu un distributeur de parfums Marc Jacobs. Les deux marques se sont en effet associées pour offrir des déplacements gratuits (sur des courtes distances tout de même) et un flacon du nouveau parfum de Marc Jacobs: Daisy.

De midi à 18h, vous pouviez en effet commander votre Uber sur l’application en entrant le code MJDAISY. La voiture était décorée à l’intérieur de merchandising Daisy, l’odeur du parfum vous enivre durant tout le trajet et bien sur, la bande sonore de la prochaine publicité de Marc Jacobs passe en boucle dans la voiture.

En tant que bon client , vous pouviez bien sur Twitter ou Instagramer votre expérience avec le hashtag #MJDaisy. Cerise sur le gâteau, vous recevez un flacon de parfum Daisy à votre arrivée.

Ci-dessous, la video promotionnelle de cette belle opération, diffusée sur le compte Instagram de Marc Jacobs.

Le magasin physique n’est pas mort, il devient même un lieu de vie dans lequel on se déplace pour consommer, apprendre et pour se détendre.
Quelques exemples à découvrir à New York !

Voici la présentation disponible en ligne sur Slideshare et Linkedin (connectons-nous)! N’hésitez pas à la partager et à venir découvrir ces magasins et bien d’autres avec SoParticular à New York.

Le magasin Muji de la 5eme Avenue à New York a ouvert il y a quelques mois et fait déjà parler de lui.
Dans le cadre d’une exposition sur Tokyo, le magasin japonais a créé une reconstitution miniature de la ville en utilisant les produits vendus en magasin.

L’originale
Tokyo-Main-Image-800x600

La réplique
IMG_1907
De plus prés, on voit bien les différents produits MUJI utilisés.
IMG_1912
La description du montage de cette oeuvre et des différents produits utilisés est sur le site de MUJI.

Et pour avoir une meilleure vision de ce Tokyo, voici la video:

Les clients présents en magasin sont bien entendu encouragés à “Instagramer” cette oeuvre en utilisant le hashtag #MUJITOKYO et en citant le compte Twitter @mujiusa afin de gagner une magnifique serviette de table représentant le plan de Tokyo.

La vente de musique en ligne ou en CD ne représente plus assez de revenus. En manque de concerts, Kanye West a décidé d’ouvrir un Pop Up Store à New York, Los Angeles et en Australie afin de vendre des produits dérivés de son album “The Life of Pablo“….pour renflouer ses caisses.

kanye-west-pablo-pop-up-nyc-inside-1

Le magasin n’était ouvert que 3 jours: le Vendredi 18 mars de 16h à 20h, le samedi 19 mars de 12h à 20H et le dimanche 20 mars de 12h à 20h aussi.
Kanye west Pablo

Kanye West sait faire le buzz! 25mn avant la fermeture du magasin ce samedi, une centaine de clients potentiels étaient encore en train de faire la queue (entourés par un bon nombre de policiers). 15 personnes maximum dans le magasin en même temps, on comprend le temps d’attente.
Kanye west Pablo 2

Impossible d’y entrer donc, sans faire la queue pendant des heures ou sans une accréditation presse. Les vêtements exposés se vendaient entre $300 et $3000. Le moins cher: la casquette à $35. Si vous voulez voir ces produits: une simple recherche sur eBay vous permettra de voir que de nombreux fans du rappeur se sont empressé de mettre leurs achats en ligne.

Pour les photos de l’intérieur du pop up store, je vous invite à aller sur le site de HypeBeast.

Mon nouveau magasin préféré s’appelle: STANCE.

IMG_1688

Pourquoi? Tout simplement car il est beau, fonctionnel, moderne…..
IMG_1687

Et que peut-on trouver chez Stance? Des chaussettes bien sur. $18 la paire pour avoir un style unique!
IMG_1685

Mais surtout, vous pouvez créer votre propre style et personnaliser vos chaussettes. La personnalisation de produit a vraiment le vent en poupe.
IMG_1686

Converse personnalise son expérience client avec l’ouverture de son sous-sol dans son magasin de Broadway.

converse 2

Dans ce sous-sol attaché au magasin, Converse propose de personnaliser ses “Chuck Taylor” dans un atelier équipé d’iPads, permettant de créer ses chaussures. Une vraie relation s’établit entre le client et les vendeurs.
converse 3

En rajoutant $25 a $45 vous pouvez personnaliser vos chaussures à votre gout, contrairement à la précédente version où on ne pouvait utiliser que les designs proposés par le magasin. Dans ce sous-sol, les machines permettant d’imprimer les T-shirts où les chaussures sont visibles.
converse 1

L’expérience est intéressante dans le sens ou le client devient le centre principal de la création du produit et apporte sa valeur.

Nike met en avant son application mobile disponible sur iTunes et Android par tous les moyens. La preuve: il suffit d’entrer dans le magasin Niketown de New York, elle est sur tous les écrans.

Du plus grand….

Nike 3

Au plus petit…
Nike 1

Nike 2

En plein guerre avec Under Armour pour la suprématie des sports US, Nike a besoin de mettre en avant son application mobile, afin de faire grossir le nombre de membres de sa communauté.

Qu’est-ce qui se cache derrière cette énorme entrée végétale en plein coeur de Soho à New York?

zara soho

Réponse: le nouveau magasin Zara.
A l’intérieur, on continue l’exploration florale dans ce magasin qui annonce déjà consommer 30% d’énergie en moins et 50% d’eau en moins par rapport aux autres magasins de même taille.
zara soho 2

Mais la grande surprise en entrant est de voir l’immense écran qui occupe tout le fond du magasin et qui permet facilement de repérer les caisses.
Un des plus grands écrans “instore” de New York.
zara soho 3

Tout cela n’est rien cependant comparé à ce qui se passe en cabine d’essayages. La RFID est de plus en plus présente en magasin et Zara s’en sert magnifiquement. Chaque vêtement est équipé de puce permettant d’apporter un identifiant unique au produit et de lire les informations à distance, sans aucun contact.
Quand vous souhaitez essayer un produit, vous allez être dirigé par un employé du magasin vers une cabine libre. Il entre alors le numéro de votre cabine sur son écran tactile et automatiquement les tags RFID sont lues et le nombre et le détail des produits s’affichent sur son écran.
Dans la cabine, vous avez un écran tactile qui vous permet de voir les détails des différents produits que vous souhaitez essayer et un bouton d’appel vous permet de demander une taille différente (en ligne) à un vendeur Zara, sans avoir à vous rhabiller pour aller chercher une autre taille en magasin.
Ce service est déjà présent dans le magasin plus haut de gamme Rebecca Minkoff.
zara-Probador

Mais l’expérience ne s’arrête pas là! Un self checkout installé dans la zone des cabines d’essayage vous permet d’acheter par vous-même les produits que vous venez d’essayer. Au lieu de vous laisser réfléchir à la possibilité d’acheter ou pas le produit dans la file d’attente des caisses, Zara vous pousse à l’achat presque impulsif avec ce système unique.
zara-Self-Check-out (1)

Bel exemple d’utilisation de la RFID par Zara et excellente initiative pour créer une nouvelle expérience client par l’utilisation de technologies innovantes dans un bâtiment datant pourtant de 1878.