Blog

Bien qu’Amazon ouvre de plus en plus de librairies, le déclin de cette industrie reste important aux Etats-Unis.

L’une des raisons est bien sur la facilité de trouver et acheter des livres en ligne. Mais il faut aussi se poser quelques questions sur l’économie de ces librairies: des espaces de locations énormes qui ne sont pas rentabilisés.

Les clients viennent en magasin pour lire au calme.

Les étudiants y viennent pour travailler sans être dérangés et tout en étant proche des livres qu’ils utiliseront.

Le club des anciens s’y retrouve pour leurs réunions hebdomadaires.

Mais le plus important c’est que les caisses sont vides.

Les clients sont toujours intéressés par les livres et Amazon le prouve en ouvrant déjà deux magasins à NY. Cependant, il faut

aussi rentabiliser ces espaces immenses. Certaines librairies ouvrent des restaurants ou des cafés, organisent des événements culturels ou des concerts afin de rentabiliser leurs espaces.

Mais on pourrait aussi imaginer des espaces privés dans les librairies, a louer aux heures creuses, comme le font certains restaurants notamment, pour des startups ou des travailleurs indépendants. Les librairies sont des lieux calmes, de culture et d’intelligence, elles sont donc parfaites pour les besoins des entrepreneurs à faible budget.

Face à la montée du e-commerce, les librairies doivent trouvent de nouveaux moyens de prospérer tout en gardant leur caractère propre: le contact avec le livre.

Share

Comments ( 1 )

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *