Blog

Si il est une marque dans laquelle le terme “culture d’entreprise” a un sens c’est bien chez Joe and The Juice aux Etats-Unis.

Avec déjà 9 magasins à New York, la chaîne danoise se développe de plus en plus et partage sa culture d’entreprise plus proche de la confrérie que de la multinationale. Si vous cherchez des jus, du café ou des “shots” de fruits, Joe and The Juice est l’endroit qu’il vous faut. Si vous cherchez à travailler dans un lieu ayant une culture d’entreprise totalement différente: Joe and The Juice est vraiment l’endroit qu’il vous faut.

La société créée en 2002 par Kaspar Basse à Copenhague est maintenant présente dans plusieurs pays et continue à progresser sur le marché juteux…du jus de fruits. Whole Foods a d’ailleurs récemment ouvert un bar à jus dans ses magasins californiens.

Ce qui démarque Joe and The Juice est sa culture à part. Les employées new yorkais vivent souvent ensemble dans le même appartement par exemple. La chaîne souhaite offrir des produits bons pour la santé, dans une ambiance très détendue et dans laquelle le vendeur a une importance énorme.

Chez Joe and The Juice, l’expérience client tourne autour des vendeurs plus que le produit en lui-même.

Voici par exemple la dernière vidéo sur le recrutement à New York……pardon, on ne dit pas recrutement on dit “casting” chez Joe and The juice.

Un petit tour sur la page Vimeo de Joe and The Juice et vous comprendrez mieux cette culture à part.

Joe and The Juice propose une vaste politique de délocalisation des employés. Le manager d’un magasin new yorkais peut très facilement demander sa mutation dans celui de Paris avec l’opportunité d’avoir un logement en commun avec d’autres employés par exemple.

Quand vous entrez dans un des magasins, contrairement à un Starbucks ou n’importe quelle autre chaine de café ou de jus, vous n’êtes pas accueilli par une musique lounge, mais par du rock. Pas de clients attablés devant leur ordinateur portable mais des clients concentrés autour du bar car c’est là que toute l’activité se passe.

Le vendeur redevient le centre d’attraction du magasin et c’est bien de remettre l’humain au coeur de l’expérience.

 

Comments ( 1 )

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *