Blog

Qu’est-ce qui se cache derrière cette énorme entrée végétale en plein coeur de Soho à New York?

zara soho

Réponse: le nouveau magasin Zara.
A l’intérieur, on continue l’exploration florale dans ce magasin qui annonce déjà consommer 30% d’énergie en moins et 50% d’eau en moins par rapport aux autres magasins de même taille.
zara soho 2

Mais la grande surprise en entrant est de voir l’immense écran qui occupe tout le fond du magasin et qui permet facilement de repérer les caisses.
Un des plus grands écrans “instore” de New York.
zara soho 3

Tout cela n’est rien cependant comparé à ce qui se passe en cabine d’essayages. La RFID est de plus en plus présente en magasin et Zara s’en sert magnifiquement. Chaque vêtement est équipé de puce permettant d’apporter un identifiant unique au produit et de lire les informations à distance, sans aucun contact.
Quand vous souhaitez essayer un produit, vous allez être dirigé par un employé du magasin vers une cabine libre. Il entre alors le numéro de votre cabine sur son écran tactile et automatiquement les tags RFID sont lues et le nombre et le détail des produits s’affichent sur son écran.
Dans la cabine, vous avez un écran tactile qui vous permet de voir les détails des différents produits que vous souhaitez essayer et un bouton d’appel vous permet de demander une taille différente (en ligne) à un vendeur Zara, sans avoir à vous rhabiller pour aller chercher une autre taille en magasin.
Ce service est déjà présent dans le magasin plus haut de gamme Rebecca Minkoff.
zara-Probador

Mais l’expérience ne s’arrête pas là! Un self checkout installé dans la zone des cabines d’essayage vous permet d’acheter par vous-même les produits que vous venez d’essayer. Au lieu de vous laisser réfléchir à la possibilité d’acheter ou pas le produit dans la file d’attente des caisses, Zara vous pousse à l’achat presque impulsif avec ce système unique.
zara-Self-Check-out (1)

Bel exemple d’utilisation de la RFID par Zara et excellente initiative pour créer une nouvelle expérience client par l’utilisation de technologies innovantes dans un bâtiment datant pourtant de 1878.

Comments ( 2 )

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *